ÉMAIL
 

Mon premier contact avec l'émail à d'abord été empirique avec la magie des surprises aux défournements des pièces à suivre les pistes que l'émail vous propose. Je travaillais en réduction à haute température 1280/1320 degrés et étais attiré par le travail des cendres et des produits naturels. J'apprenais sur l'émail par observation et recoupement de mes émaux. Les résultats étaient dans l'ensemble satisfaisants et je bénéficiais de l'effet de surprise des émaux empiriques.

 

A cette époque il existait peut d'informations sur l'émail et chacun travaillait dans son coin, gardant généralement ses petits secrets.

 

Après quelque années j'ai ressenti les limites de cette méthode de travail, et c'est tout naturellement que je suis venu aux calculs moléculaires qui ont permis de poser, et de comprendre les mécaniques de l'émail.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom